Abolition 2000 – Réseau mondial pour éliminer les armes nucléaires

Le dernier test de missiles de la Corée du Nord a eu lieu hier (29 août). C’est la plus récente de la série de provocations et contre-provocations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis qui pourrait conduire au déclenchement d’une guerre. (Trump a indiqué que «toutes les options sont possibles» après que la Corée du Nord ait envoyé un missile au-dessus du Japon).

Nous vous invitons alors à soutenir l’Appel d’Abolition 2000 Membres en faveur d’une approche diplomatique pour faire face à la crise nucléaire coréenne (également disponible en russe, japonais et coréen).

La montée des tensions et de la menace d’un conflit militaire concernant la capacité nucléaire de la Corée du Nord font en sorte qu’une solution diplomatique soit d’une importance vitale et de la plus grande priorité. Le risque croissant de guerre – et même l’usage d’armes nucléaires par erreur de calcul, par accident ou intentionnellement – est effrayant.

Ci-dessous est l’appel rédigé par les membres d’Abolition 2000. Nous envisageons d’envoyer l’appel et la liste de souteneurs aux dirigeants de la Chine, le Japon, la Corée du Nord, la Russie, la Corée du Sud et les Etats-Unis, ainsi qu’aux Nations Unies et à l’Union Européenne.

Veuillez répondre à [email protected] avant le 5 septembre si vous pouvez le soutenir, en indiquant si vous le soutenez en tant qu’individu ou de la part de votre organisation.

Appel à une solution diplomatique en Asie du Nord-Est

Les membres d’Abolition 2000 indiqués ci-dessous représentent des organisations pour la paix et le désarmement  autour du monde. Ils souhaitent que les Etats-Unis et que la Corée du Nord s’éloignent du précipice d’une guerre en Asie du Nord-Est, et adoptent une approche diplomatique pour l’éviter.

Nous demandons qu’il y ait un commencement immédiat des négociations pour empêcher le déclenchement  d’un conflit militaire et pour résoudre les conflits sous-jacents. Ces négociations devraient avoir lieu bilatéralement et dans le cadre à six renouvelé qui comprend la Chine, le Japon, la Russie, la Corée du Sud et les Etats-Unis.

La montée des tensions et la menace d’un conflit militaire concernant la capacité nucléaire de la Corée du Nord font en sorte qu’une solution diplomatique soit d’une importance vitale et de la plus grande priorité. Le risque croissant de guerre – et même l’usage d’armes nucléaires par erreur de calcul, par accident ou délibéré – est effrayant.

Plus de trois millions d’habitants de la Corée, le Japon, la Chine, les Etats-Unis et d’autres pays sont morts dans la guerre coréenne de 1950 – 1953. Si la guerre éclatait de nouveau, la perte de vies humaines  pourrait être bien pire, surtout si des armes nucléaires sont utilisées. En effet, un conflit nucléaire en Corée pourrait bien engouffrer le monde entier dans une catastrophe nucléaire qui pourrait mettre fin à la civilisation telle que nous la connaissons.

En soutenant la diplomatie plutôt que la guerre, nous :

Sommes contre tout usage préventif de la force par les parties concernées qui pourrait être contre-productif et conduire probablement à une guerre nucléaire ;

Demandons à toutes les parties de s’abstenir d’une rhétorique militariste et d’effectuer des exercices militaires provocateurs;

Encourageons la Chine, le Japon, la Corée du Nord, la Russie, la Corée du Sud et les Etats-Unis à prendre en considération une approche globale et progressive pour une Zone Libre d’Armes Nucléaires en Asie du Nord-Est avec un accord 3+3[1], qui a déjà le soutien de plusieurs partis au Japon et en Corée du Sud et l’intérêt du gouvernement nord-coréen ;

Encourageons la Chine, le Japon, la Corée du Nord, la Russie, la Corée du Sud et les Etats-Unis à prendre aussi en considération des options et modalités pour transformer l’Accord de l’Armistice de 1953 en une fin officielle à la guerre coréenne de 1950 – 1953 ;

Nous félicitons de l’appel lancé par le Secrétaire Général des Nations Unies à une reprise des négociations à six et de son offre d’aide dans celles-ci ;

Nous félicitons également de l’offre de l’Union Européenne d’aider dans ces négociations diplomatiques, comme ils l’ont fait avec succès dans les négociations sur le programme nucléaire iranien ;

Demandons au Conseil de Sécurité des Nations Unies d’accorder la priorité à une solution diplomatique au conflit.

[1] L’accord 3+3 impliquerait que le Japon, la Corée du Sud et la Corée du Nord acceptent de ne pas posséder ou d’héberger d’armes nucléaires, et exigerait que la Chine, la Russie et les Etats-Unis s’engagent à ne pas déployer d’armes nucléaires au Japon, en Corée du Sud ou du Nord, ni attaquer ou menacer de les attaquer avec des armes nucléaires.

Endosseurs: Appel avec liste des endosseurs en date du 6 septembre